Deux places se sont libérées pour l’atelier du lundi de 14h à16h à la galerie du château d’eau.

Chaque semaine nous découvrons l’univers d’un photographe, les adhérents de cet atelier bénéficient d’une carte pass pour visiter les expos toute l’année.

 

« Voilà deux ans maintenant que je participe aux ateliers d’écriture de Marie Carré dans la galerie de photos du Château d’Eau à Toulouse. Tous les lundis, je ne manque pas ces rencontres enrichissantes et créatives. A chaque nouvelle exposition, nous découvrons un artiste et passons de longs moments à nous imprégner de son œuvre figurative ou abstraite, poétique ou politique, à moins qu’il ne s’agisse d’un mélange de tout cela…Et de ce regard naît l’inspiration : nous nous approprions les photos et tentons d’exprimer dans notre propre langage ce qu’elles ont fait naître en nous. Puis nous confrontons nos écrits et nos points de vue dans un échange fructueux. Car pour écrire, il est nécessaire d’être inspiré et les lieux chargés de culture comme les galeries d’expositions les musées ou les médiathèques sont des facteurs de créativité exceptionnels. Ancien professeur de Lettres, je ne manquais pas d’entraîner mes élèves à l’art de l’ « ekphrasis » en les amenant à la découverte de peintres, de sculpteurs ou de photographes…Aujourd’hui, grâce aux conseils avisés et toujours bienveillants de notre animatrice, je poursuis ce plaisir avec des compagnons d’écriture. C’est pourquoi j’aimerais que cette expérience si enrichissante soit prolongée dans d’autres lieux culturels toulousains comme les bibliothèques ou les musées. »

Michèle GIMIE

 

« Pour définir l’atelier d’écriture du Château d’eau, il suffirait sans doute de faire lire un de nos textes. Certain aimerait ou trouverait ça nulle, chacun sa subjectivité, mais cela ne laisserait pas percevoir le plaisir ressenti par ce groupe d’une huitaine d’adultes pratiquant cet atelier.
Un lieu sacralisé, un bon guide Marie, un travail spontané sur des œuvres de créateurs. Se sentir humble de pouvoir écrire sur un travail photographique, sans retenue et sans gêne, ces petits textes que nous construisons le plus souvent autour de l’actualité d’une exposition, là, à quelques mètres de nos bureaux d’écriture, n’ont comme unique prétention que de nous faire jongler avec les mots face aux images. À nous de porter un regard personnel et de savoir le retransmettre à nos ami(e) s co-écrivains d’une après -midi, lors de nos relectures. Les mots ensuite fussent, frappent, s’envolent, aguichent, agacent, émeuvent, ennuient, c’est selon, mais toujours partager dans la bonne humeur sous le contrôle bon enfant de notre  » coach  » qui à chaque séance sait influer un rythme et une thématique nouvelle.
Pour moi j’ai pu dans cet atelier engager une envie d’écrire et poser un moment de réflexion sur un travail artistique objet de ma vie professionnelle. Et grâce à l’immersion dans le lieu de la galerie du château d’eau découvrir ou redécouvrir des créateurs de l’art photographique. »
Philippe Courtemanche

 

chateau d'eau1

 

chateau d'eau2

 

chateau d'eau3

 

chateau d'eau4

 

chateau d'eau5

 

chateau d'eau7