Le carnet de deuil, de passage.

A travers la réalisation d’un carnet de deuil, on vient s’accorder le temps nécessaire pour prendre soin de soi et se réparer en douceur. C’est un cheminement intérieur, symbolisé page après page, qui donne des points de repères et nous invite à exprimer les émotions qui nous traversent. Au fur et à mesure que nous créons, la réalité de la perte, l’absence, se transforme en une nouvelle présence douce et intérieure.

Le deuil n’est pas un travail d’oubli mais un rituel de mémoire dans lequel la créativité est une alliée précieuse pour transformer symboliquement et nous donner la force et l’envie de dire “oui” à nouveau.

Lorsque l’on subit une perte, que l’on vit une rupture, nos repères sont bouleversés. Il est difficile de se créer un espace sécurisant, un repaire où se poser et retrouver le sens. Dans un monde où les rituels n’ont plus leur place, dans un monde où il faut coûte coûte avancer faute de temps pour ne pas perdre de temps… Je vous accompagne dans la réalisation du carnet de deuil, de passage.

Le Carnet de deuil© est une méthode créée par Nathalie Hanot.

Voici une vidéo qui mieux que les mots que je pourrais écrire vous fera découvrir le processus.


« Faire le deuil » est le processus d’adaptation psychologique d’un individu face au choc
qu’il vient de subir, quelle qu’en soit la nature. C’est un processus normal et universel.
Bien que dans le langage courant, le deuil soit synonyme d’acceptation de la mort, il s’agit d’un
cheminement que connaît toute personne confrontée à une perte jusqu’à ce qu’elle réapprenne à
vivre en l’absence de ce qu’elle a perdu. Élisabeth Kübler-Ross.

Le deuil est un chemin, qui se traverse en se remettant en mouvement, doucement, pas après pas, étape par étape. Il existe plein de deuils différents, un décès, une séparation , la fin d’une relation, une perte d’emploi, un départ à la retraite, un déménagement, chaque deuil est unique, incomparable. Mais toutes ces pertes nous impactent et nous transforment, tout devient différent… Le deuil, une étape naturelle de la vie

« Le Carnet de deuil est un rituel de mémoire, car il propose la création d’un livre-objet qui contribue au tissage d’un lien intérieur. Une histoire symbolique se raconte tout au long du processus. »


Le deuil n’a pas de sens, c’est un chemin qu’il faut traverser pas à pas, chacun à son rythme. Prendre le temps d’exprimer, observer les émotions qui nous traversent, nous submergent, est le premier pas nécessaire à notre survie. Rencontrer la colère, la peur, la tristesse, leur parler, les reconnaître nous aidera à ressentir, à nous situer et ressentir c’est être vivant, accepter qu’on a une place c’est donner un sens à notre cheminement et dire oui à la vie. C’est ce que je vous propose de faire à travers la réalisation de ce carnet.

Les différentes phases du deuil sont explorées et chaque page créée est un pas qui permet symboliquement d’honorer la mémoire liée à la perte en suivant un mouvement créatif à l’écoute de vos ressentis et de vos émotions. C’est un moment pour soi, une parenthèse qui permet de s’ajuster.

« Faire un travail de deuil c’est remplacer une absence affective par une présence intérieure apaisante »

Comment ?

A Toulouse près du métro Saint Agne sur rendez vous.

Petit groupe de 3 à 6 personnes maximum : 12 heures en groupe réparties sur 6 séances ou sur un week-end. 200 euros par personne incluant tout le matériel (payement possible en plusieurs fois, n’hésitez pas à m’appeler) .
Accompagnement individuel sur rendez-vous.

novembre 2022
janvier 2023
Pas d'événement actuellement programmé.

Si vous êtes intéressés et que vous voulez plus d’info, n’hésitez pas à me contacter. Vous pouvez aussi m’envoyer un mail avec vos disponibilités, si vous n’êtes pas libre aux dates proposées.

J’accompagne aussi ce chemin en individuel, Contactez moi si vous êtes intéressé, cela permet d’avancer à votre rythme.

Vous êtes guidés par des consignes claires et contenantes. Dans un cadre bienveillant et respectueux de chaque histoire. Aucune prédisposition artistique n’est nécessaire. le matériel est inclus, en dehors des documents personnels que vous souhaiterez intégrer à votre carnet. (photos, photocopies, mots, images, souvenirs…).

La vie n’a pas de sens, ni sens interdit, ni sens obligatoire. Et si elle n’a pas de sens, c’est qu’elle va dans tous les sens et déborde de sens, inonde tout. Elle fait mal aussi longtemps qu’on veut lui imposer un sens, la tordre dans une direction ou dans une autre. Si elle n’a pas de sens, c’est qu’elle est le sens.
Christiane-Singer