20 ans de yaksa, le 9 octobre.

jarin monplaisir

Une journée pour découvrir et emprunter les chemins créatifs, mais aussi fêter les 20 ans d’atelier d’écriture de Yaksa. Ça s’est passé au jardin Monplaisir de 11h à 19h.

A cette occasion Alphonsine sera la star de la journée. Pour ceux qui ne la connaissent pas, elle est née en 2011 pour une lecture au théâtre du grand rond, et en préparant cette journée, elle s’est imposée à nous, c’était une évidence.

Il s’agit de transformer le jardin le temps d’un dimanche en un espace créatif et collaboratif où l’art stimule la créativité de chacun et … être créatif c’est bon pour la santé !!
Adultes, enfants, adolescents, en famille ou en solo, merci de votre venue.

Il y a eu

-Des expositions
– la création d’un totem symbolisant Alphonsine.
-Des ateliers d’expérimentation créatifs (collage, écriture, dessin, carnets créatifs…) à partir des expositions.
-La lecture du texte de l’histoire d’Alphonsine accompagné par un musicien entre 12h et 14h
-Une animation musicale (cidade rosa !) à partir de 17h.
et plein d’autres surprises

Participation libre et consciente.

voici les réalisations de la journée ! vous avez été près de 200 à participer à cette journée, un grand merci à vous. et si vous avez envie de découvrir les chemins créatif, des stages et des ateliers sont proposés sur ce site, vous pouvez aussi m’envoyer un mail pour que nous intervenions dans votre structure. « ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait ! »

Alphonsine Bizet,  vous l’avez croisée c’est sûr,  elle même ou son ombre lumineuse, sur un passage clouté, au théâtre, au guichet de la poste, à coté de chez vous, à l’autre bout du monde, à moins que ce ne soit dans vos rêves…
Elle apparaîtra sous vos yeux, pour mieux disparaître, tantôt  fuyante, silencieuse, fugace, fugitive, attentive, tout dépend d’où vous la regardez, de la lumière du jour, du quartier de la lune, de là d’où vient le vent, si il souffle chaud ou froid, de vos états d’âme, du reflet d’elle que vous voudrez bien retenir dans le miroir brisé…
Toujours au féminin elle gîte et s’agite dans les esprits avec délicatesse et dans l’étourdissement des sens. Si elle écoute, et que c’est réciproque, on peut poser les  yeux sur sa peau pour faire sécher son chagrin. Elle a des souliers de vent, une ombre facétieuse, elle oublie le passé souvent, le présent parfois quand il est triste, pas assez bleu. Quand il fait froid, elle sirote du thé au gingembre, elle dit que ça lui donne la pêche.
Alphonsine Bizet est un livre ouvert mystérieux, un miroir espiègle. Alphonsine, tout le monde la connaît, personne ne l’a vu… Elle nous emmènera dans un voyage fait de mots et d’histoires tricotées, il n’y a plus qu’à embarquer !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.